Daniel Gueguen

« Ma droite est enfoncée, ma gauche recule, tout va bien, … j’attaque ! ». Tels sont les mots que le Général Foch aurait prononcés au pire moment de la Guerre 14-18. Nous y sommes. Couler ou agir, telle est l’alternative.

Pour la planète « Institutions », une priorité : l’action

Le déclenchement de l’action, c’est d’abord les hommes. Et la tendance actuelle est que les leaders récemment nommés ou en voie de l’être semblent choisis pour leur capacité à ne pas décider. Il est vrai que l’expérience cruelle de Matteo Renzi, le seul décideur européen brutalement rejeté par son électorat, prête à réflexion. C’est sans doute pourquoi les grands leaders de l’Union sont inaudibles. M. Juncker, inaudible. M. Timmermans, l’espoir de la « Commission de la dernière chance », inaudible. Mme Mogherini, inaudible malgré l’actualité internationale qui gronde de toutes parts. Et ce n’est pas l’élection probable de MM. Tajani ou Pittella au Parlement qui va modifier la donne.

Il convient de remettre l’Union européenne au premier rang des priorités politiques. Dans la pré-campagne présidentielle en France, l’Europe a été un non-sujet pour la primaire de droite. Et il en est de même pour la primaire de gauche qui débute. Le seul candidat qui place l’UE au premier rang de ses priorités est Emmanuel Macron. Et que dit M. Macron en privé ? Il souligne la nécessité de remplacer d’urgence les dirigeants de la Commission qui ne décident plus.

Pour être positif, deux points sont intéressants en cette fin d’année. La décision inattendue de la Commission d’accélérer le processus d’unification de la législation secondaire en alignant les procédures de l’ère pré-Lisbonne sur le système des actes délégués et des actes d’exécution. Cette proposition qui va occuper une place importante dans l’actualité législative de 2017 constituera un progrès important pour une vraie simplification et une meilleure gouvernance. Autre signal positif, les initiatives qui se multiplient autour de l’Europe des deux cercles. Ce concept qui constitue la seule alternative valable au Brexit. 2017 doit combiner la volonté d’analyser, de fédérer et de proposer.

Pour la planète « lobbying », une priorité : l’action

On ne le dira jamais assez, le lobbying est action. Or l’on sent depuis deux ou trois ans une tendance croissante des lobbys à parler beaucoup d’action, mais à agir peu. Le critère de sélection des secrétaires généraux ou directeurs généraux d’associations nouvellement nommés sont souvent des communicants, parfois des techniciens venus du plan national, rarement des lobbyistes de carrière. Ils doivent donc s’adapter à leurs nouvelles fonctions sauf à ne pas atteindre le niveau de performance requis. Et le leadership qui va avec.

La paralysie de nombreux lobbys européens tient aussi au fait qu’ils n’ont pas transféré dans leurs pratiques les modifications majeures introduites dans les processus de décision par le Traité de Lisbonne et les pratiques connexes. Tout connaître d’un dossier agricole ou environnemental, mais ne pas comprendre comment gérer un acte délégué ou un acte d’exécution induit un principe de non-action. Plus que jamais le nouveau système communautaire exige de l’anticipation or, par hypothèse, l’anticipation est une sœur jumelle de l’action.

Le grand éditeur allemand Springer va publier en 2017 un ouvrage collectif sur le lobbying européen. Parmi les contributeurs Frans Timmermans, Emily O’Reilly et plusieurs praticiens. Le chapitre qui m’est confié a pour titre « Repenser le lobbying européen : comment avoir un coup d’avance ? ». Ma conclusion se résume en quelques mots : pour avoir un coup d’avance il faut repenser ses habitudes et combiner 4 facteurs outre la nécessaire maîtrise technique: une connaissance parfaite des nouveaux processus de décision, une capacité à obtenir des documents non publics (trilogues, …), une communication moderne basée sur le storytelling, et une extrême volonté d’agir autour d’une ou deux priorités.

Recevez tous nos bons vœux pour beaucoup d’action en 2017 !

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0
Author :
Print

Leave a Reply